61 rue Henri Barbusse 92110 Clichy Levallois
01 83 62 82 65
info@issmi.fr

Bpifrance : 8 start-ups choisies pour cette édition d’Impact USA

ISSMI, Le village d'emploi! Plus besoin de chercher un travail

Bpifrance : 8 start-ups choisies pour cette édition d’Impact USA

Pour la 7ème édition de son programme Impact USA, pour accompagner des start-ups françaises dans leur développement à l’international, Bpifrance a revu l’organisation du processus. La banque d’investissement publique guidera à New York huit entreprises guidées sur la sécurité, l’e-commerce ou sur des activités plus grand public.

Le processus est immédiatement rôdé. Bpifrance et Business France ont aménagé la septième promotion de start-ups qui seront mandatées aux Etats-Unis mi-mai pour accélérer leur activité. Mais le dispositif a été revu en vue d’assister l’implantation et la réussite commerciale des huit éditeurs de logiciels retenus. Quatre phases ont été définies pour ce faire : Learn & Connect pour l’acquisition de connaissances théoriques, Deep dive sous forme de sessions de mentoring individuelles, Take-off afin de vérifier les « propositions de valeur » et Set up pour régler les problématiques juridiques et légales avec des avocats et banques.

« Cette nouvelle édition du programme Impact USA a été reconsidérée pour suivre au mieux les sociétés durant les différentes phases de leur développement aux Etats-Unis » déclare Paul-François Fournier, directeur exécutif Innovation de Bpifrance. Les huit entreprises choisies pour cette promotion proposent, pour la plupart, des solutions technologiques de sécurité (Cryptosense, Datadome), d’indexation (Indexima), pour l’e-commerce (Boxtal, Delive.ree, Heuritech) et pour des secteurs grand public (Dronisos et Bimbimgo).

Cryptosense, construire le chiffrement du SI

Cryptosense fournit un logiciel (SaaS ou on premise) qui admet de détecter, tracer et analyser l’utilisation du chiffrement sur le SI des entreprises, afin de consoler le code des applications lors de leur développement, et de suivre la migration d’applications sensibles vers le cloud. Parmi ses clients, cinq des dix premières banques européennes, deux SIFI (fournisseurs d’infrastructures critiques pour le secteur des services financiers), des agences gouvernementales en Europe et aux États-Unis, ainsi que des développeurs de matériels et de logiciels de chiffrement dans l’UE, en Chine et en Israël. Il faut malgré cela y mettre le prix pour s’offrir les solutions de Cryptosense : à partir de 595 $ par mois et par application en standard, la version Premium+ grimpe à près de 1500 $.

DataDome, soutenir contre le trafic bot

DataDome est une société internationale de cybersécurité spécialisée dans la lutte contre le trafic bot. Sa technologie offre un blocage automatisé OWASP (credential stuffing, attaques DDoS de la couche 7, injection SQL, scaping intensif). Boostée à l’IA, la solution de DataDome protège tous les points de vulnérabilité des sites web, applications mobiles et API. Ses principaux clients sont acteurs du e-Commerce (Carrefour, Leroy Merlin), des marketplaces (Pages Jaunes, BlaBlaCar) et des médias (Le Parisien, Ouest France).

Indexima, entre les datawarehouses et les outils de datavisualisation

ndexima publie de son côté une solution d’analytique agréant d’interroger en quelques secondes les bases de données du client, quel qu’en soit le format et la localisation. Dans le cloud ou on-premise, l’outil permet la génération de rapports descriptifs, prédictifs et prescriptifs sur ou à partir des données inoccupés. Il fonctionne comme une couche d’indexation qui vient s’additionner entre les datawarehouses mis en place par les entreprises et les outils de datavisualisation comme Tableau, Qlik ou PowerBI. Créé en 2016 par trois entrepreneurs, Indexima est résidé à Paris mais opère sur les zones EMEA et Amérique du Nord. L’an dernier, l’entreprise a levé plus de 2 M€.

Boxtal, comparateur d’offres de livraison

Boxtal développe une solution SaaS d’expédition multi-transporteurs. Il s’agit ni plus ni moins d’un comparateur d’offres de livraison de 15 grands transporteurs : FedEx, UPS, TNT, DHL, Chronopost, Relais Colis, Mondial Relay, Colissimo… Boxtal prétend 65 000 clients professionnels et la gestion de 2 millions de colis. Basée à Paris, l’entreprise est dirigée par Virginie Ducrot, ancienne d’AOL.

Deliver.ee, service de livraison à la requête

Dans la même veine que Boxtal, Deliver.ee conduit sa plateforme SaaS autour de la livraison depuis les magasins. Créée en 2013, l’entreprise permet aux commerçants de proximité et magasins de grands groupes de proposer un service de livraison chez le client instantanément. Plus guidée pour les retailers omnicanaux, la plateforme Mothership s’intègre nativement avec les prestataires du client. Deliver.ee est en partenariat avec 250 sociétés de transport partenaires connectées partout en France et à l’international, et revendique plus de 170 clients dont : la Fnac, BHV/Marais, Truffaut, Sézane, Lacoste, Etam, Undiz, Monoprix, Intermarché, Franprix, MUJI…

Heuritech, la reconnaissance d’image pour dénicher les tendances du luxe

Heuritech est spécialiste de l’observation d’image. La start-up met à profit sa propre architecture de réseau de neurones et ses algorithmes d’apprentissage pour pénétrer des articles dans les secteurs de la mode, du luxe, du sport, etc. Les modèles IA d’Heuritech peuvent concéder près de 2000 détails dont la couleur, la matière, les formes, etc. La société veut aider ses clients à anticiper les tendances en analysant identiquement les réseaux sociaux, influenceurs, etc. Sur ce point, l’entreprise créée en 2013 assure qu’elle analyse uniquement le contenu des médias sociaux publics.

Dronisos et BimBimGo, drones et livraison de plats préparés

Dronisos et BimBimGo offrent enfin des prestations moins en lien direct avec l’IT. Le premier est une société établie à Bordeaux mettant en scène des spectacles de drones. Elle a atteint l’an dernier les 10 000 prestations et s’exporte jusqu’en Inde. Le second est une plateforme parisienne offrant la livraison de plats maison en moins de 10 minutes sur différents sites universitaires.