61 rue Henri Barbusse 92110 Clichy Levallois
01 83 62 82 65
info@issmi.fr

Intelligent Edge : HPE investit 4 Md$ et tance la concurrence

ISSMI, nos partenariats avec des employeurs du secteur vous permettent d’accéder directement à un poste! Plus besoin de chercher un travail

Intelligent Edge : HPE investit 4 Md$ et tance la concurrence

Hewlett Packard Enterprise (HPE) investit massivement la périphérie intelligente ou « intelligent edge ». Une périphérie qu’empreinte notamment l’internet des objets (IoT).

Le groupe veut investir 4 milliards de dollars sur quatre ans dans les technologies et services d’intelligent edge. Pour une analyse automatique des données là où elles sont générées, plutôt que vers un datacenter tiers.

Le but : gagner en rapidité de traitement et réduire le risque de sécurité IT.

« Les données constituent la nouvelle propriété intellectuelle des entreprises », a déclaré Antonio Neri, président et CEO de HPE. « Celles qui peuvent extraire de l’intelligence à partir de leurs données – que ce soit dans un hôpital intelligent ou une voiture autonome – » auront un avantage concurrentiel, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, « nous allons accélérer nos investissements en R&D pour innover et lancer de nouveaux produits, services et modèles de consommation dans plusieurs domaines. Parmi lesquels : la connectivité, la sécurité, l’egde computing (calcul à la périphérie du réseau), l’automatisation, l’apprentissage automatique et l’intelligence artificielle ».

Le dirigeant a aussi égratigné la concurrence lors de la conférence HPE Discover 2018.

Architecture « edge-to-cloud »

Successeur de Meg Whitman, Antonio Neri intervenait lors de son premier keynote à Las Vegas. Il a jugé son groupe mieux positionné que ses rivaux. Dell en particulier, relève CRN. « De toute évidence, ils n’ont pas ce que j’appelle l’expertise verticale quand il est question de connectivité sans fil – l’approche mobile-first, cloud-first ».

Le CEO de Dell Technologies, Michael Dell, de son côté, a évoqué dans un entretien accordé au site spécialisé un budget R&D de 4 milliards de dollars. L’effort apporte, selon lui, un avantage concurrentiel majeur aux clients du groupe texan.

Mais Antonio Neri, pour sa part, estime que la « vision du futur » de HPE, à savoir une « architecture edge-to-cloud » le distingue de tous ses rivaux américains et chinois.

(crédit photo © HPE)